Les produits locaux d’Ikaria et comment ils trouvent leur chemin à Bruxelles

Ikaria est bien connu pour la haute qualité de ses produits locaux. Parmi beaucoup d’autres, le miel, le vin, la « cuillère douce » (glyko), le fenouil de mer (kritamo) et les herbes sont d’une qualité exceptionnelle. Certains des produits Ikariotes ont trouvé leur chemin vers le marché mondial, mais seulement peu d’entre eux avaient été connus à Bruxelles. Dans ce contexte, c’était normal que les «Amis d’Ikaria » prennent l’initiative de promouvoir les produits ikariotes locaux lors de nos événements.

Depuis le début, le vin ikariote était un produit important de nos panigyris. Jusqu’à présent, nous avons acheté du vin des vignerons Ikariotes suivants : Karimalis, Afianes et Tsantiris. Nous ne l’avons pas seulement servi aux panigyris, mais nous avons aussi pu vendre des bouteilles à la suite des événements à un prix légèrement plus élevé; la différence est un petit revenu supplémentaire pour notre association.

Nous avons également acheté d’autres produits ikariotes : du miel (Karimalis), du ‘glyko’ (Teskos), des herbes/thé (Throubi), du kritamo (Trikiriotis), qui ont été reçus avec plaisir dans le marché de Bruxelles. Récemment, nous avons également pu ajouter la nouvelle bière ikariote, la “Ikariotissa”, qui a obtenu ses clients dans le “pays de la bière” de la Belgique.

Nous essayons différentes façons de vendre les produits locaux : lors de nos événements, via un web-shop (ouvert de 2017 à 2018) et parfois nous faisons la livraison à domicile  pour nos clients. En 2019, nous avons été invités par “A Discovering Network” sur FaceBook, un réseau bruxellois de promotion des produits grecs, à participer à la “fête du pain” – un événement qui se déroule chaque année au cœur de l’Europe et qui attire plusieurs centaines de personnes. Ce fut un grand plaisir pour nous de présenter les produits Ikariotes et de promouvoir l’île.

Depuis 2015, nous avons acheté des produits d’Ikaria pour plus de 5.000 euros, en soutenant les producteurs locaux et l’économie avec les revenus de nos événements. Pourtant, nous n’avons pas l’intention de vendre des produits locaux, mais de promouvoir nos projets sur l’ile.Compte tenu de nos ressources financières et personnelles limitées, nous devons réfléchir à la façon dont nous pouvons continuer à développer nos activités pour le bien de l’île.

 
beekeeping in Ikaria