250 βαμβακερές τσάντες για να μάθουν οι Ικαριώτες μαθητές για τη βιωσιμότητα.

Projet: Sacs de coton

250 sacs en coton pour que les élèves Ikariens se sensibilisent sur la durabilité. Il a été financé avec l’argent que nous avons recueilli aux « Ikarians Days 2016 » et réalisé en 2017 à la 5e classe de toutes les écoles primaires sur Ikaria. 250 sacs de coton et des crayons spéciaux pour dessiner sur les sacs.

Don total: 450 EUR
Supporteurs: Les participants aux «Ikarian Days 2016», l’Association « Ioannis Melas »/Agios Kirikos, les Associations des parents des écoles à Agios Kirikos.

250 βαμβακερές τσάντες για να μάθουν οι Ικαριώτες μαθητές για τη βιωσιμότητα.

Projet: Sacs de coton

250 sacs en coton pour que les élèves Ikariens se sensibilisent sur la durabilité. Il a été financé avec l’argent que nous avons recueilli aux « Ikarians Days 2016 » et réalisé en 2017 à la 5e classe de toutes les écoles primaires sur Ikaria. 250 sacs de coton et des crayons spéciaux pour dessiner sur les sacs.

Don total: 450 EUR
Supporteurs: Les participants aux «Ikarian Days 2016», l’Association « Ioannis Melas »/Agios Kirikos, les Associations des parents des écoles à Agios Kirikos.

L’histoire derrière le projet

A Ikaria – ainsi que partout dans le monde – les matériaux en plastique sont utilisés fréquemment: comme matériaux d’emballage, pour l’épicerie, à emporter le café – comme le fameux « frappé» – et des plats à emporter. Après une utilisation, ils sont jetés, trouvant leur chemin non seulement à la poubelle, mais aussi dans rues, sur les plages, aux forêts et à la mer. Les sacs en plastique sont l’une des principales raisons de la pollution de la nature.

Dans ce contexte, l’idée est née de soutenir un projet éducatif dans les écoles primaires d’Ikaria, tout en enseignant aux élèves comment protéger la nature. Les sacs en coton représentent un élément clé vers les premiers pas pour réduire l’utilisation du plastique. Surtout sur une île comme Ikaria – avec un équilibre très sensible de la côte – une conscience plus élevée de l’impact des ordures plastiques sur la nature est un élément éducatif crucial.

Les sacs de coton ont été offerts et distribués à toutes les 5emes classes dans toutes les écoles primaires d’Ikaria avec l’aide de l’Association Culturelle « Ioannis Melas » à Agios Kirikos et les Associations de Parents des écoles. Les élèves ont peint les sacs avec des images colorées.

Dans une école spécialement, le projet éducatif a été accompagné par la présentation d’un film sur la pollution des mers, produit par Greenpeace.

Résultats

C’est un grand plaisir de voir les sacs de coton dans les rues d’Ikaria, utilisés par toutes les générations et pour différentes activités quotidiennes, comme l’épicerie, aller au club sportif et à la plage. Il est bon de voir que le changement est possible, en commençant par l’éducation dans les écoles.  De petits pas… et nous sommes heureux d’ y participer.

L’histoire derrière le projet

A Ikaria – ainsi que partout dans le monde – les matériaux en plastique sont utilisés fréquemment: comme matériaux d’emballage, pour l’épicerie, à emporter le café – comme le fameux « frappé» – et des plats à emporter. Après une utilisation, ils sont jetés, trouvant leur chemin non seulement à la poubelle, mais aussi dans rues, sur les plages, aux forêts et à la mer. Les sacs en plastique sont l’une des principales raisons de la pollution de la nature.

Dans ce contexte, l’idée est née de soutenir un projet éducatif dans les écoles primaires d’Ikaria, tout en enseignant aux élèves comment protéger la nature. Les sacs en coton représentent un élément clé vers les premiers pas pour réduire l’utilisation du plastique. Surtout sur une île comme Ikaria – avec un équilibre très sensible de la côte – une conscience plus élevée de l’impact des ordures plastiques sur la nature est un élément éducatif crucial.

Les sacs de coton ont été offerts et distribués à toutes les 5emes classes dans toutes les écoles primaires d’Ikaria avec l’aide de l’Association Culturelle « Ioannis Melas » à Agios Kirikos et les Associations de Parents des écoles. Les élèves ont peint les sacs avec des images colorées.

Dans une école spécialement, le projet éducatif a été accompagné par la présentation d’un film sur la pollution des mers, produit par Greenpeace.

Résultats

C’est un grand plaisir de voir les sacs de coton dans les rues d’Ikaria, utilisés par toutes les générations et pour différentes activités quotidiennes, comme l’épicerie, aller au club sportif et à la plage. Il est bon de voir que le changement est possible, en commençant par l’éducation dans les écoles.  De petits pas… et nous sommes heureux d’ y participer.